Mathématiques

Les mathématiques, à quoi ça sert ? Telle est la question qui nous est souvent posée …

Mais pourrions-nous imaginer un monde sans mathématiques ? Comment compter les buts marqués par votre équipe de foot favorite, acheter un article en soldes, prévoir un temps de route pour aller en vacances, déterminer sa vitesse moyenne, appliquer une recette pour 35 personnes …

Notre monde s’est construit avec des théories mathématiques.

Au collège, à partir de problèmes concrets, les élèves découvrent des notions mathématiques utiles à leurs résolutions : compléter une facture, calculer une hauteur de bâtiment, estimer le coût des travaux, vérifier qu’une étagère est bien placée à l’horizontale … sont des exemples de situations concrètes où les mathématiques prennent sens. Les élèves peuvent aussi développer des compétences logico-mathématiques avec des jeux, des défis et le goût de la recherche. Pour les plus férus, des concours sont lancés : castor-informatique, les énigmes de la semaine des maths, des défis en classe …

Toujours dans l’idée de montrer l’utilité des mathématiques, on peut les retrouver dans divers projets pluridisciplinaires comme par exemple l’EPI Harry Potter en lien avec l’anglais et le voyage à Londres des 5èmes.

Dans le cadre du nouveau programme, les mathématiques sont liées à l’informatique qui est maintenant indispensable dans notre société : algorithme et programmation avec notamment Scratch, le tableur de type EXCEL, Géogébra …

Au cours du cycle 4, ces activités permettent de passer de notions concrètes à des notions plus abstraites. Pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser les élèves, une permanence pédagogique est proposée sur l’heure du midi. Sur ce laps de temps, le professeur peut soit réexpliquer la notion non comprise, soit aider à la compréhension d’exercices …

Pour accompagner des élèves qui se heurtent à des difficultés plus importantes, une 4ème et une 3ème avec des adaptations sont proposées. Cela consiste par exemple à aménager les évaluations en fonction de leurs capacités de manière à les amener à renouer avec la réussite en mathématiques.

« Tout l’univers est écrit en langage mathématiques », Galilée (1564 – 1642).